Interview Jordy Ratsimbazafy

Peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours ?

 

Je me présente, je m’appelle Jordy, j’ai 23 ans et je suis étudiant en deuxième année de licence chimie à l’Université de Lille Sciences et Technologies.

Je suis accompagné par le Hubhouse depuis le mois d’octobre 2016 pour mon projet Cleantech qui consiste en l’amélioration d’un procédé pour réduire les effets sur le climat : c’est un programme qui vise à synthétiser des alcools issus des déchets qu’on trouve dans les ordures.  

 

Comment t’es venu l’idée de créer ?

 

L’idée m’est venue lors de mes deux années de classe préparatoire en école d’ingénieur, je trouvais que mes cours étaient trop théoriques et je voulais un cursus basé sur la pratique. En choisissant d’intégrer une licence en chimie, je pouvais également créer dans un domaine qui me passionnait.

En septembre dernier, je me suis rendu au salon « Créer », j’ai connu le Hubhouse et j’ai pu aller à leur rencontre pour être accompagné par la suite. J’avais une soif de créativité et d’innovation. 

 

Quelles sont les plus grandes difficultés que tu rencontres ?

 

Je pense que c’est le fait d’allier les études avec la création. Mes professeurs n’étaient pas au courant durant l’année scolaire que je créais mon entreprise en même temps donc ce n’était pas facile.  Il y a un mois, j’ai pu tout de même avoir un aménagement de mon emploi du temps.

Une autre difficulté est l’obtention d’un laboratoire pour tester et prouver mon projet.

 

Au contraire, raconte-nous tes succès...

 

J’ai un ami d’enfance à Paris qui est prêt à financer mon projet. C’est un projet qui lui tient aussi à cœur car il a un impact sur le climat. Lui, travaille dans une entreprise sur le développement durable, on est dans deux domaines similaires.

Il y a eu aussi l’obtention de l’attestation de stage des soirées de l’étudiant-créateur. C’est une certification qui labellise et nous aide à avancer sur notre projet.

 

Que représente l’entrepreneuriat pour toi ?

 

L’entrepreneuriat  représente pour moi un travail d’équipe, le fait de gérer une équipe, apprendre à décider, innover et surtout résoudre les problèmes qu’on peut trouver dans notre environnement actuel ne serait-ce que dans le changement climatique.

 

Créer en même temps que tes études ne te fait pas peur ?

 

C’est sûr que ça fait peur, mais en même temps ce n’est pas un choix mais plutôt une décision que j’ai voulu prendre. J’aime le fait d’allier la pratique avec la théorie. On a déjà beaucoup de base avec les cours et on possède déjà de nombreux acquis avec les classes antérieures et là c’est satisfaisant de tout mettre en pratique.

A côté, il faut continuer ses études, concilier toujours les deux.

 

Qu’est-ce que t’apporte le Hubhouse ? Quel accompagnement suis-tu ?

 

J’ai pu obtenir des accompagnements sur la gestion de projet, la recherche de financement, les partenariats, les statuts juridiques, les réglementations. Ce sont toutes les compétences qu’il ne faut pas négliger et bien travailler dès le début du projet pour avancer convenablement. Il faut connaître l’environnement dans lequel on travaille afin d’éviter les problèmes qui peuvent subvenir par la suite car on n’a pas assez préparé les étapes de base.  

Grâce aux soirées de l’étudiant-créateur ou des Actions d’Entreprendre, on a eu plusieurs témoignages de professionnels qui nous ont aidés sur la définition de notre projet, aux étapes primordiales pour réussir dans notre domaine.

Les conférences proposées par le Hubhouse nous aident à consolider nos informations, reçues lors des soirées de l’étudiant-créateur.

 

Quels conseils donnerais-tu aux étudiants qui veulent à leur tour créer ?

 

Je leur dirais de venir au Hubhouse, même s’ils n’ont pas d’idée concrète. C’est à plusieurs qu’on peut approfondir et avoir de la créativité. Avec le Hubhouse, on peut parler sans avoir peur d’être jugé. La plupart des créateurs ont peur de divulguer leur projet mais je leur conseille de venir en parler ici car on signe des contrats de confidentialité pour que nos idées soient bien gardées

C’est également grâce au Hubhouse que j’ai pu connaître des concours. Les concours nous aident à progresser et nous font avancer afin d’obtenir des idées, des conseils pour avancer dans le processus de création. On nous apprend également à speecher.

 

Quelle est ta devise ?

 

Je me dis tout le temps : « Les problèmes sont à résoudre et ne sont pas des obstacles. ».

Durant toute la création d’entreprise, il faut apprendre à gravir des obstacles pour pouvoir réussir.

Tu peux suivre son projet OL2G sur son compte Twitter.