Interview Ophélie Korczak

Peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours ?

 

Je m’appelle Ophélie ; j’ai 22 ans et je suis en dernière année de licence de géologiecursus master ingénierie. A la fin de mes 5 années d’étude, j’aurais un niveau ingénieur.

 

Quel est ton projet ?

 

Je souhaite créer une boutique dans le domaine de la mode spécialisée pour les femmes de 18 à 30 ans. La particularité de cette boutique est qu’elle mettra en avant les jeunes créateurs qui sortent de l’école, ils pourront ainsi vendre leurs premières créations. Je souhaite que les prix soient accessibles pour tous.
La boutique aura des espaces aménagés pour que le client se sente bien et puisse faire son shopping dans de meilleures conditions. J’aurais également un site e-commerce afin de faire connaître au maximum de monde les jeunes créateurs.

 

Comment t’es venue l’idée de créer ton entreprise ? Le déclic ?

Lors de mon cursus, j’ai découvert ce qu’était la gestion, le management etc et j’ai pris goût à la gestion d’entreprise. En fait, l’idée m’est réellement venue un matin, au réveil... Etant passionné de mode, je me suis dit que je voulais me lancer dans ce domaine. J’aime beaucoup me rendre dans des boutiques c’est pour cela que je veux appliquer une touche d’innovation dansl’aménagement de cet espace. Je suis également, tombée amoureuse du Loir-et-Cher, c’est pour cela que je souhaite m’implanter là-bas. Si je dois prendre le risque de créer mon entreprise, autant prendre le risque jusqu’au bout en quittant le Nord et en commençant une nouvelle vie.

 

Selon toi, est-ce que l’âge est un atout ou une contrainte pour créer une entreprise ?

Je dirais plutôt que c’est un avantage ! On a une vision un peu « vierge » dans la façon de travailler alors on apporte notre nouveau point de vue. On n’a pas forcément beaucoup d’expérience, on n’est pas influencé par ce qu’on a pu voir en entreprise en « copiant ».

Puis quand on est jeune, on a le temps de se lancer et de rebondir au cas où, cela ne fonctionne pas comme on l’avait imaginé.
Il ne faut pas oublier aussi qu’on a des aides supplémentaires quand on a moins de 25 ans. C’est pour ça que je souhaite me lancer avant cet âge.

 

Comment as-tu connu le Hubhouse ? Quel accompagnement suis-tu ?

Le Hubhouse était intervenu au début de ma licence pour nous présenter leurs services. Puis, j’ai un ami en géologie qui a ouvert son entreprise grâce au Hubhouse alors quand j’ai décidé de me lancer, je me suis dirigée naturellement vers eux. J’ai ainsi pu bénéficier des conférences, des Actions d’Entreprendre et d’être accompagné individuellement avec un chargé de projet qui m’aide beaucoup et me donne la direction que je dois emprunter.
 

Penses-tu te développer à l’international ?

 

Oui c’est sûr, je pense qu’en tant qu’entrepreneur, on souhaite tous se faire connaitre à l’International. Je veux le faire via mon site e-commerce.
 

Es-tu confiante pour l’avenir ?


Il faut être confiant sinon cela ne sert à rien de lancer un projet. SI tu pars sans aucune confiance, c’est difficile de se motiver.Surtout qu’on sait que la vie entrepreneuriale est faite de hauts et de bas.

 

Quels conseils donnerais-tu à un entrepreneur qui se lance pour réussir ?
 

Je lui dirais de ne pas avoir peur, toute idée est bonne à prendre.

J’ai une amie qui a peur de de se lancer parce qu’elle pense que son idée est mauvaise alors que pas du tout, je lui dis qu’elle doit l’exploiter jusqu’au bout.

 

Si tu devais revenir quelques années en arrière, choisirais-tu la même orientation ?

Pas vraiment, non. J’aime ma formation mais si c’était à refaire j’aurais suivi dès le départ des études dans l’entrepreneuriat.