Interview Pauline Prevot

A 25 ans, Pauline Prévôt est une passionnée d’animation. Etudiante en L1 de droit éco-gestion, elle envisage de mettre de côté ses études pour se centrer sur son projet. En parallèle, elle entretient sa passion avec des gardes d’enfants tous les soirs et des colonies de vacances tous les étés.

 

Peux-tu nous parler de ta passion ? 

 

Je suis une grande adepte de l’animation. Je baigne dans ce milieu depuis sept ans. J’apprécie le contact humain, voyager, créer des histoires imaginaires, faire rêver et surtout voir des sourires. Je m’investis pleinement quand j’endosse le rôle d’animatrice. Etre avec les enfants, c’est ce que j’adore faire. 

Depuis un an et demi j’ai envie de créer ma propre entreprise : j’aimerai ouvrir une « boîte » d’événementiel pour enfants. Je proposerai plusieurs prestations pour les particuliers comme des fêtes d’ anniversaires basiques ou à thème, des ateliers lors de mariages, etc. 

J’ai aussi l’envie de me mettre en relation avec des professionnels et leur suggérer mes services. Plus tard, quand ma société aura un certain rythme et sera bien installée, je lancerai des colonies de vacances partout dans le monde. Pour le moment, j’envisage mon offre uniquement dans le Nord de la France. 

Ma société n’est pas encore lancée, je suis en train de travailler sur mon étude de marché avec Suzanne Klimsza, chef de projet au Hubhouse Lille 1. 

 

Comment as-tu rencontré le Hubhouse et quel accompagnement reçois-tu ? 

 

Grâce au Facebook de l’Université de Lille 1 qui compte ce service dans ses fans. Par curiosité j’ai exploré la page Hubhouse. J’y ai découvert une publication concernant le test MACE : un questionnaire à destination des personnes qui souhaitent entreprendre, il permet de mesurer son potentiel entrepreneurial. 

J’ai franchi le pas, je me suis lancée dans cette aventure. J’ai rencontré Jean-Pierre Pernak, délégué ECTI et ancien psychologue du travail. A la suite de ce moment, j’ai reçu par e-mail un compte rendu. Il m’a énormément surpris : je me reconnaissais complètement dans son analyse, c’était troublant. Le résultat est très satisfaisant, j’ai un bon profil pour créer. C’est une bonne expérience, j’ai pris conscience de mes capacités et de mes atouts. Avoir un retour sur soi est intéressant et motivant pour continuer.

Après le test, j’ai pris rendez-vous avec Suzanne. Je la rencontre lors de rendez-vous individuels. Elle m’aide, me dirige vers la bonne voie, m’écoute et répond à mes questions. 

 

Quels sont tes projets pour l’année universitaire 2015-2016 et quels conseils donnerais-tu à ceux qui n’osent pas encore se lancer ? 

 

Pour le moment, j’en suis à l’étude de marché. J’ai tout mon temps, je ne suis pas pressée. Mais dans l’idéal, j’aimerai ouvrir mon entreprise dès l’année prochaine. 

Ma devise est « si on n’essaye pas, on ne saura jamais ». Il faut tenter et essayer pour ne rien regretter. Le Hubhouse est une opportunité pour les étudiants aspirants entrepreneurs, autant en profiter !